Les défauts de réfraction des yeux

Les défauts de réfractions en bref

  • Les 4 principaux : Myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie
  • Myopie : 18 millions de personnes en France
  • Hypermétropie : 27 millions d’enfants et d’adultes
  • Astigmatisme : 50 millions de français !
  • Mesure : en dioptries positives ou négative
  • Symptômes les plus courants : vision floue, fatigue visuelle, yeux qui piquent, clignement des yeux, etc.
  • Correction optique : lunettes avec verres correcteurs ou lentilles de contact
  • Traitement chirurgical : LASIK, PRK, LASEK ou implants

Accès direct

I  Définition des défauts de réfraction de l’ oeil
II  Les défauts de réfraction de l’oeil
–   La myopie
–   L’hypermétropie
–   L’astigmatisme
–   La presbytie
III  Les causes des défauts de réfractions de l’oeil
IV  Les symptômes des défauts de réfractions de l’oeil
V  Les diagnostiques des défauts de réfractions de l’oeil
VI  Les traitements des défauts de réfractions
VII La prévention des défauts de réfractions de l’oeil

I. Introduction

L’œil humain est un organe complexe qui nous permet de percevoir le monde qui nous entoure. La réfraction est un processus du système optique qui permet à la lumière de traverser l’œil et de se focaliser sur la rétine. Là, elle est convertie en signaux électriques qui sont envoyés au cerveau, par le nerf optique, pour interprétation.

Cependant, chez certaines personnes, ce processus ne fonctionne pas correctement, ce qui peut entraîner une vision floue ou déformée. Ces problèmes sont appelés des défauts de réfraction de l’ oeil.

Les défauts de réfraction de l’oeil sont très courants. Selon l’Organisation mondiale de la santé, environ 2,2 milliards de personnes dans le monde ont un défaut de réfraction non corrigé, ce qui affecte leur qualité de vie et leur capacité à réaliser des tâches quotidiennes.

La bonne nouvelle est que les troubles de réfraction de l’oeil peuvent être corrigés, ce qui permet aux personnes de retrouver une vision claire et nette.

II. Les défauts de réfraction de l’oeil

les défauts de réfraction : myopie, hypermétropie, astigmatisdme
les défauts de réfraction : myopie, hypermétropie, astigmatisdme

II.1 La myopie

La myopie est un trouble de la vision qui se caractérise par une difficulté à voir clairement les images des objets éloignés, alors que les images des objets proches apparaissent normalement.

Elle est causée par un allongement excessif de l’œil ou par une courbure excessive de la cornée. Cela provoque une focalisation incorrecte de la lumière sur la rétine.

Schéma d'un oeil atteint de myopie, un des défauts de réfraction
Schéma d’un oeil atteint de myopie

Les personnes atteintes de myopie peuvent avoir une vision floue ou déformée lorsqu’elles regardent des objets éloignés, telles que des plaques d’immatriculation de voitures ou des panneaux de signalisation.

La myopie touche les personnes de tous les âges, mais elle se développe généralement pendant l’enfance et l’adolescence.

Les causes exactes de la déformation de l’ oeil, et donc de la myopie ne sont pas entièrement comprises. Cependant des facteurs tels que l’hérédité, l’exposition prolongée à des écrans, la lecture prolongée et un manque d’exposition à la lumière naturelle peuvent contribuer à son développement.

La myopie est l’un des troubles de la réfraction les plus courants, touchant un peu plus d’un quart de la population mondiale, soit environ 2,2 milliard de personnes en 2023.

Selon une étude menée en 2020 par Santé Publique France, la prévalence de la myopie chez les adultes de 18 à 39 ans est de 27,5%, soit 18,7 millions de personnes

Ces chiffres témoignent de l’importance de la myopie en France et soulignent la nécessité d’une surveillance régulière de la santé oculaire et de la prise en charge des défauts de réfraction pour prévenir les complications et les problèmes de vision à long terme.

Lire la suite
Article détaillée sur la Myopie ici


II.2 L’hypermétropie

L’hypermétropie est un trouble de la vision qui se caractérise par une difficulté à voir clairement les objets proches, alors que les objets éloignés peuvent être vus plus facilement.

Cela se produit lorsque l’œil est trop court ou lorsque la cornée n’est pas suffisamment incurvée, ce qui entraîne une mauvaise focalisation des rayons lumineux sur la rétine. L’hypermétropie peut être corrigée avec des lunettes, des lentilles de contact ou une intervention chirurgicale.

schéma d'un oeil avec une hypermétropie
schéma d’un oeil avec une hypermétropie

Les personnes atteintes d’hypermétropie peuvent éprouver une vision floue ou déformée lorsqu’elles regardent des objets de près, telles que la lecture d’un livre ou l’utilisation d’un systèmes informatique, téléphone ou ordinateur.

Les symptômes courants de l’hypermétropie comprennent des maux de tête, une fatigue oculaire et une difficulté à se concentrer lors de la lecture ou de l’écriture.

Les causes exactes de l’hypermétropie ne sont pas entièrement comprises, mais des facteurs tels que l’hérédité peuvent jouer un rôle dans son développement.

Selon les données de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), environ 10% de la population mondiale est hypermétrope.

En France, la prévalence de l’hypermétropie varie en fonction de l’âge et de la population étudiée.
Voici quelques chiffres pour donner une idée générale de la prévalence de l’hypermétropie.

   En France

  • Chez les enfants : Selon une étude publiée en 2018, la prévalence de l’hypermétropie chez les enfants âgés de 5 à 15 ans en France était d’environ 4%, soit 2,6 millions d’enfants.
  • Chez les adultes : Selon une étude publiée en 2015, la prévalence de l’hypermétropie chez les adultes de 20 à 39 ans en France était d’environ 8,4%, soit 5,1 millions d’adultes.
  • Chez les adultes de 40 ans et plus, la prévalence était d’environ 30%, soit 20 millions .


Ces chiffres peuvent varier en fonction des critères de définition de l’hypermétropie utilisés dans les études et des populations étudiées.

Lire la suite
Article détaillée sur l’Hypermétropie ici 


II.3 L’astigmatisme

L’astigmatisme est un trouble de la vision qui se caractérise par une vision de près et une vision de loin floue ou déformée.

L’astigmatisme est un défaut de la vision qui affecte la façon dont l’œil focalise les rayons lumineux sur la rétine. La forme de la corné n’est plus alors une portion de sphère, mais a plutôt l’allure d’un ballon de rugby. Au lieu de focaliser la lumière en un seul point précis sur la rétine, comme il le fait normalement, l’œil astigmate crée plusieurs points de focalisation.

Schéma d'un oeil avec de l'astigmatisme
Schéma d’un oeil avec de l’astigmatisme

Les personnes atteintes d’astigmatisme ressentent une vision floue, double, multiple ou déformée, ce qui peut rendre difficile la lecture, la conduite ou la vision de détails fins.

L’astigmatisme peut souvent coexister avec la myopie ou l’hypermétropie, et peut être présent dès la naissance ou se développer plus tard dans la vie de la personne.

Les personnes atteintes d’astigmatisme peuvent avoir en plus des symptômes tels que des maux de tête, une fatigue oculaire.

L’astigmatisme se corrige avec des lunettes, des lentilles de contact ou une intervention chirurgicale.

Les causes exactes de l’astigmatisme ne sont pas entièrement comprises, mais des facteurs tels que l’hérédité peuvent jouer un rôle dans son développement.

L’astigmatisme est une maladie des yeux très répandue, touchant environ un tiers de la population mondiale.

Selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 30% de la population mondiale est astigmate.

   En France

En France, la prévalence de l’astigmatisme varie en fonction de l’âge et de la population étudiée. Voici quelques chiffres pour donner une idée générale de la prévalence de l’astigmatisme.

  • Chez les enfants : Selon une étude publiée en 2018, la prévalence de l’astigmatisme chez les enfants âgés de 5 à 15 ans en France était d’environ 13% , soit 7,8 millions d’enfants.
  • Chez les adultes : Selon une étude publiée en 2015, la prévalence de l’astigmatisme chez les adultes de 20 à 39 ans en France était d’environ 29%, soit 17,5 millions d’adultes.
  • Chez les adultes de 40 ans et plus, la prévalence était d’environ 43%, soit 25,8 millions.

Ces chiffres peuvent varier en fonction des critères de définition de l’astigmatisme utilisés dans les études et des populations étudiées.

Lire la suite
Article détaillée sur l’astigmatisme ici 


II.4 La presbytie

La presbytie est un trouble de la vision qui se produit généralement chez les personnes âgées de plus de 40 ans.

Il s’agit d’un phénomène naturel lié au vieillissement de l’œil qui se traduit par une perte progressive de la capacité à voir de près. La presbytie est causée par une rigidification du cristallin de l’ œil, qui empêche l’œil de se focaliser correctement sur les objets proches. L’ image d’un texte ou objet est alors floue au niveau de la rétine.

Un homme avec presbytie tendant les bras pour lire
Un homme avec presbytie tendant les bras pour lire

Les symptômes courants de la presbytie comprennent la difficulté à lire des petits caractères ou à travailler sur un ordinateur pendant de longues périodes, des maux de tête ou des yeux fatigués après une lecture prolongée et une tendance à tenir les objets éloignés pour les voir clairement.

Le traitement de la presbytie peut inclure le port de lunettes de lecture, de lentilles de contact multifocales ou d’une chirurgie au laser pour corriger la vision.

Selon l’OMS, la presbytie touche environ 2 milliard de personnes dans le monde, soit environ 25% de la population mondiale.

   En France

  • Chez les adultes de 4à à 49 ans : Selon une étude publiée en 2015, la prévalence de la presbytie était d’environ 36%, soit 21,6 millions.
  • Chez les adultes de 50 à 59 ans, la prévalence était d’environ 54%, soit 32,4 millions.
  • Chez les adultes de plus de 60 ans, la prévalence était de plus de 80%, soit 48 millions.

Ces chiffres peuvent varier en fonction des critères de définition de la presbytie utilisés dans les études et des populations étudiées. Il est important de noter que la presbytie est un trouble de la vision lié à l’âge, qui touche la plupart des personnes à un moment donné de leur vie.


III. Les causes des défauts de réfraction de l’ oeil

Les troubles de la réfraction de l’œil, tels que la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie sont causés par des anomalies dans la façon dont la lumière est focalisée dans l’œil. La cornée et le cristallin sont les principales partie de l’ oeil qui influencent la focalisation. Ces anomalies peuvent être dues à des facteurs héréditaires, environnementaux ou liés à l’âge.

1. Facteurs héréditaires

Les facteurs héréditaires sont l’une des principales causes des défauts de réfraction de l’ œil. Si des membres de votre famille ont des problèmes de vision, vous avez un risque accru de développer un trouble identique de réfraction de l’ œil.

Les gens peuvent hériter de la forme de leur globe oculaire ou de la longueur de leur œil de leurs parents. Les enfants dont les parents ont des défauts de réfraction sont plus susceptibles de développer ces problèmes de vision.

2. Facteurs environnementaux

Les facteurs environnementaux, tels que le manque d’exposition à la lumière du soleil, peuvent également contribuer aux défauts de réfraction de l’œil.

Des études ont montré que les enfants qui passent plus de temps à l’extérieur ont un risque moindre de développer la myopie.

De plus, l’utilisation prolongée d’appareils numériques, tels que les smartphones et les ordinateurs, peut également aggraver les défauts de réfraction de l’œil.

3. Défauts de réfraction liés à l’âge

Les changements liés à l’âge peuvent également entraîner des défauts de réfraction de l’œil. La presbytie, par exemple, se produit généralement chez les personnes âgées de plus de 40 ans et est due à la perte de flexibilité du cristallin de l’œil.

De plus, certaines personnes peuvent développer une perte de vision due à la DMLA  ( Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age) qui provoque des déformations, des zones sombre, etc et causer des troubles de la vision tels que la distorsion ou la vision floue.

Les autres troubles de la réfraction, tels que la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme, peuvent également s’aggraver avec l’âge.

IV. Les symptômes des défauts de réfraction de l’oeil

Les défauts de réfraction de l’œil entraînent différents symptômes qui varient en fonction du type et de la gravité du trouble de la vision. Voici quelques-uns des symptômes les plus courants :

1. Difficulté à voir clairement les objets éloignés (myopie)

Les symptômes courants de la myopie incluent une vision floue des objets éloignés, la nécessité de cligner souvent des yeux pour voir clairement, et des maux de tête dus à la fatigue oculaire.

2. Difficulté à voir clairement les objets proches (hypermétropie)

Les symptômes courants de l’hypermétropie incluent une vision floue des objets proches, des yeux qui piquent ou qui brûlent, et des maux de tête dus à la fatigue oculaire.

3. Difficulté à voir clairement à toutes les distances (astigmatisme)

L’astigmatisme entraine une vision floue à toutes les distances. Les symptômes courants de l’astigmatisme incluent une vision floue, une vision déformée ou dédoublée, et des maux de tête dus à la fatigue oculaire.

4. Vision floue ou déformée

La vision floue est un symptôme courant de la myopie, de l’hypermétropie et de l’astigmatisme.

Si vous avez une myopie, vous pouvez avoir du mal à voir clairement les objets éloignés, tandis qu’une hypermétropie peut rendre difficile la vue des objets proches. L’astigmatisme peut causer une vision floue à toutes les distances. Dans certains cas, la vision peut également sembler déformée, floue ou dédoublée.

5. Fatigue oculaire et maux de tête

La fatigue oculaire est un autre symptôme courant des défauts de réfraction.

Si vous forcez vos yeux pour voir clairement, cela peut provoquer une tension des muscles oculaires et une fatigue. Cela peut être particulièrement vrai si vous travaillez sur un écran pendant de longues périodes. Les symptômes de la fatigue oculaire peuvent inclure des yeux qui piquent, qui brûlent ou qui sont secs.

Fatigue oculaire suite à un travail devant un écran
Fatigue oculaire suite à un travail devant un écran

6. Douleurs oculaires

Les douleurs oculaires sont un symptôme moins courant des défauts de réfraction, mais elles peuvent survenir si vos yeux travaillent trop dur pour voir clairement.

Les douleurs oculaires peuvent également être un signe d’autres problèmes de santé oculaire, comme une infection ou une inflammation.

7. Difficulté à lire ou à travailler sur un écran

Si vous avez des problèmes de vision, vous pouvez éprouver des difficultés à lire ou à travailler sur un écran. Vous pouvez également avoir du mal à faire la mise au point sur les objets à différentes distances.

8. Besoin de cligner souvent des yeux pour voir clairement

Lors de problèmes de vision, vous pouvez avoir besoin de cligner souvent des yeux pour voir clairement. Cela peut être un symptôme de la myopie, de l’hypermétropie ou de l’astigmatisme.

9. Yeux qui piquent, brûlent ou sont secs

Les yeux qui piquent, qui brûlent ou qui sont secs sont des symptômes courants de la fatigue oculaire. Ces symptômes peuvent également être causés par des allergies, des infections oculaires ou d’autres problèmes de santé oculaire.

10. Sensibilité à la lumière

la sensibilité à la lumière provoque une gène occulaire
la sensibilité à la lumière provoque une gène occulaire

Egalement appelée photophobie, est un symptôme courant de la fatigue oculaire et d’autres problèmes de santé oculaire. Si vous êtes sensible à la lumière, vous pouvez avoir du mal à travailler sur un écran ou à sortir par temps ensoleillé.

11. Problèmes de nuit

Les problèmes de vision nocturne, comme la difficulté à voir dans l’obscurité, peuvent être un symptôme de la myopie ou de l’astigmatisme.

Les problèmes de vision nocturne peuvent également être causés par d’autres problèmes de santé oculaire, comme la cataracte.

Il est important de noter que tous ces symptômes peuvent également être causés par d’autres problèmes de santé oculaire ou générale, il est donc important de consulter un ophtalmologiste pour déterminer la cause sous-jacente de vos symptômes et recevoir un traitement approprié.

V. Le diagnostic des défauts de réfraction de l’oeil

Le diagnostic des défauts de réfraction de l’œil est une étape importante pour identifier les troubles de la vision et pour déterminer les options de traitement les plus adaptées.

Les défauts de réfraction sont des problèmes courants de la vision, tels que la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme, qui affectent la capacité de l’œil à se concentrer sur les objets à différentes distances. Heureusement, les défauts de réfraction sont facilement diagnostiqués par un examen de la vue effectué par un ophtalmologiste.

L’examen préliminaire de la vue

L’examen de la vue est la première étape pour diagnostiquer les défauts de réfraction de l’œil.

examen chez un opthalmologue
examen chez un opthalmologue

Lors de cet examen, l’ophtalmologiste évalue donc la santé globale de vos yeux et de votre vision.

Il effectue en consultation plusieurs tests, notamment la mesure de la pression intraoculaire, l’examen des paupières, de la cornée et du cristallin, et l’observation des mouvements oculaires.

Cet examen peut également aider à identifier d’autres problèmes de santé oculaire, tels que la cataracte, le glaucome, ou la dégénérescence maculaire liée à l’âge , la DMLA.

Mesure de la réfraction oculaire

La mesure de la réfraction oculaire est l’étape clé pour diagnostiquer les défauts de réfraction. Il s’agit d’une évaluation de l’ acuité visuelle et de la réfraction.

Son objectif est de pouvoir mesurer le degré de correction dont le patient a besoin pour compenser les troubles visuels tels que la myopie, l’astigmatisme, l’hypermétropie et la presbytie.

examen de la vue avec un phoroptère
examen de la vue avec un phoroptère

L’ophtalmologiste utilise un phoroptère, un instrument spécialisé pour tester votre vision, afin de déterminer la force de votre réfraction.

Cette mesure permet de savoir si vous souffrez de myopie, d’hypermétropie ou d’astigmatisme. Cette mesure est effectuée en plaçant des lentilles devant vos yeux et en vous demandant de lire des lettres sur un tableau de lettres situé à une distance variable.

Autres tests oculaires

En plus de l’examen de la vue et de la mesure de la réfraction oculaire, d’autres tests peuvent être effectués pour diagnostiquer les défauts de réfraction.

Ces tests peuvent inclure la tonométrie, qui mesure la pression intraoculaire, et la topographie cornéenne, qui évalue la forme de la cornée. Ces tests aident à déterminer si vous êtes atteint de certaines conditions oculaires qui peuvent affecter la qualité de votre vision.

VI. Les traitements des défauts de réfraction de l’oeil

Les défauts de réfraction de l’oeil peuvent être corrigés par divers traitements, notamment :

1. Les lunettes et les lentilles de contact

Les verres correcteurs des lunettes ou les lentilles de contact sont les moyens les plus couramment utilisés pour corriger les défauts de réfraction de l’oeil. Ils fonctionnent en réorientant la lumière entrante pour qu’elle se focalise correctement sur la rétine de l’oeil.

Une paire de lunettes et un etuit de lentilles de contact
Une paire de lunettes et un etuit de lentilles de contact

Les lunettes et les lentilles de contact sont souvent utilisées pour corriger la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie.

Selon une enquête de l’Institut de la Vision réalisée en 2018, environ 67% des personnes atteintes d’un défaut de réfraction en France portent des lunettes, 22% portent des lentilles de contact et 11% ne portent aucun dispositif de correction visuelle.

Parmi les porteurs de lentilles de contact, environ 60% portent des lentilles souples et 40% portent des lentilles rigides ou perméables aux gaz.

2. La chirurgie réfractive au laser

la chirurgie au laser de l'oeil
la chirurgie au laser de l’oeil

Cette intervention chirurgicale consiste à remodeler la cornée de l’oeil afin de corriger les défauts de réfraction. Elle est souvent utilisée pour corriger la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme grave. Les types de chirurgie réfractive au laser les plus couramment utilisés sont la kératomileusis in situ assistée par laser (LASIK) et la photokératectomie réfractive (PRK).

Selon les données de la Société Française d’Ophtalmologie, environ 90 000 interventions de chirurgie réfractive au laser ont été réalisées en France en 2019.

Cela représente une légère augmentation par rapport aux années précédentes. La majorité des interventions concernent la correction de la myopie, suivie de la correction de l’astigmatisme et de l’hypermétropie.

3. Autres traitements pour les défauts de réfraction

D’autres traitements pour les défauts de réfraction de l’oeil comprennent les lentilles intraoculaires (utilisées pour traiter la presbytie), les anneaux intra-cornéens (utilisés pour traiter l’astigmatisme) et la chirurgie du cristalin (utilisée pour traiter la cataracte).

Cependant, ces traitements sont moins courants que les lunettes, les lentilles de contact et la chirurgie réfractive au laser.

Il est important de souligner que le choix du traitement dépend du type et de la gravité du défaut de réfraction de l’oeil, ainsi que des préférences et des besoins individuels du patient.

Les traitements doivent être prescrits et effectués par des professionnels de la santé qualifiés et expérimentés, tels que des ophtalmologistes.

VII. La prévention des défauts de réfraction de l’oeil

La prévention des défauts de réfraction de l’œil est importante pour maintenir une bonne santé visuelle tout au long de la vie. Voici quelques mesures de prévention à adopter :

1. Les examens réguliers de la vue

Les examens réguliers de la vue permettent de mesurer l’ acuité visuelle et de dépister les défauts de réfraction de l’œil tels que la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme. Il est recommandé de faire un examen de la vue tous les deux ans, et plus souvent si vous présentez des symptômes de troubles visuels.

examen dépistage de la cataracte chez un ophtalmologue
examen dépistage de la cataracte chez un ophtalmologue

Selon une étude réalisée en 2018 par l’Association nationale pour l’amélioration de la vue (ASNAV), seulement 47% des Français ont fait vérifier leur vue au cours des deux dernières années.

Cette étude a également révélé que les examens de la vue étaient plus fréquents chez les personnes âgées de 50 ans et plus que chez les jeunes.

2. Les mesures de protection oculaire

Les mesures de protection oculaire sont essentielles pour prévenir les lésions oculaires. Il est important de porter des lunettes de protection lors de certaines activités telles que le bricolage, le sport, ou le jardinage.

Il est également recommandé de porter des lunettes de soleil qui bloquent les rayons UV nocifs pour les yeux.

3. Les habitudes de vie saines

Les habitudes de vie saines sont importantes pour maintenir une bonne santé visuelle. Il est important de maintenir un régime alimentaire équilibré et de consommer des aliments riches en vitamines et antioxydants tels que les carottes, les épinards, les agrumes et les noix.

Il est également important de ne pas fumer et de réduire la consommation d’alcool pour maintenir une bonne santé visuelle.

En adoptant ces mesures de prévention, vous pouvez réduire le risque de développer des défauts de réfraction de l’œil et maintenir une bonne santé visuelle tout au long de votre vie.

VIII. Conclusion

Cet article sur les défauts de réfraction de l’œil met en évidence l’importance de la correction des défauts de réfraction de l’œil pour améliorer la qualité de vie et éviter les complications de santé oculaire et générale. La prévention et la prise en charge des défauts de réfraction de l’œil doivent être encouragées pour améliorer la santé visuelle et prévenir les risques de complications.

Il est important de souligner que les défauts de réfraction de l’œil sont courants et qu’il existe des options de traitement efficaces pour aider les personnes atteintes de ces troubles à vivre une vie confortable et productive. Leur acuité visuelle est alors améliorée.

Les examens de la vue réguliers sont également importants pour détecter les défauts de réfraction de l’œil à un stade précoce et éviter les complications potentielles.

En somme, il est crucial de sensibiliser les gens à l’importance de prendre soin de leur santé visuelle et de prendre des mesures préventives pour éviter les problèmes oculaires. Les défauts de réfraction de l’œil ne devraient pas être ignorés, car ils peuvent avoir un impact significatif sur la qualité de vie et la santé en général.

\n