Produits braille et basse vision pour déficients visuels Tel : 01 69 19 14 60
E-mail : info@visiole.fr

La maladie de Stargardt

La maladie de Stargardt est une maladie oculaire d’origine génétique qui porte atteinte à la vision centrale de la personne qui en est atteinte et ce, à un âge relativement jeune. Cette affection s’attaque alors à la macula, élément de la rétine qui nous permet de faire la distinction des couleurs et de détailler les objets qui rentrent dans notre champ de vision.

Les symptômes de la maladie de Stargardt

La maladie de Stargardt se manifeste de la même manière que la dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA dans le sens où le patient va perdre progressivement son acuité visuelle jusqu’à devenir parfois complètement aveugle.

La différence se trouve dans le fait que si la DMLA concerne les personnes âgées alors que la maladie de Stargardt apparait à un jeune âge, entre 6 et 12 ans, dans tous les cas avant 20 ans.

La maladie de Stargardt entraine des symptômes tels que la sensibilité à la lumière, une vision ondulée, floue, à points noirs ou encore une vision qui se manifeste par la présence de tâches, une altération des couleurs et une perte progressive de la capacité à identifier les visages.

Ces symptômes sont entre autres dus à une atrophie maculaire et à la dégénérescence de l’épithélium pigmentaire de la rétine.

La cause de la maladie

La maladie de Stargardt étant une maladie génétique, son apparition est attribuée à un gène récessif ce qui signifie que les deux parents du patient doivent avoir hérité du gène en question pour qu’il puisse passer chez leur enfant.

Toutefois, dans des cas rares, le gène mis en cause était dominant et ne demandait alors que sa présence chez le patrimoine génétique d’un seul parent pour que l’enfant ait pu présenter la maladie.

Le traitement de la maladie de Stargardt

Pour l’heure, les scientifiques n’ont pu qu’identifier le gène à l’origine de la maladie de Stargardt. Il s’agit donc d’une maladie orpheline qui n’a pas encore trouvé sa cure. C’est pour dire qu’elle ne peut pas être corrigée par le port de lunettes ou encore de lentilles de correction.

Les personnes atteintes de cette maladie devront alors s’attendre à disposer d’une vision de plus en plus amoindrie au fil des ans quoique dans certains cas, la vision périphérique et la vision nocturne demeurent inchangées. Toutefois, la personne accusera un retard dans l’adaptation à l’obscurité.

Les personnes atteintes de la maladie de Stargardt peuvent espérer garder leur autonomie du fait du maintien de la vision périphérique en attendant un traitement futur, le temps que la recherche sur le sujet évolue.