Produits braille et basse vision pour déficients visuels Tel : 01.48.37.68.68
E-mail : info@visiole.fr

Décollement de la rétine : une urgence ophtalmique rare

Le décollement de la rétine est une maladie rare, mais qui constitue une urgence ophtalmique. Elle peut entraîner la malvoyance, voire, si elle n’est pas traitée, la cécité complète de l’œil.

Le décollement de la rétine est une maladie rare, mais qui constitue une urgence ophtalmique. Elle peut entraîner la malvoyance, voire, si elle n’est pas traitée, la cécité complète de l’œil.
Qu’elle soit héréditaire ou due à un traumatisme, cette maladie de la vue nécessite le recours à la chirurgie ou au laser. Un dépistage précoce et une intervention rapide peuvent sauver la vision du patient.

Le décollement de la rétine : c’est quoi ?

Voici quelques explications pour comprendre comment se produit un décollement de la rétine.

Petit précis anatomique

schéma oeil humain
le schéma d’un oeil humain

La rétine, ici en vert, est une couche de cellules située contre l’humeur vitrée (en vert pâle) et fixée sur la choroïde (en rouge).
Selon l’endroit où se situera le décollement de la rétine, la vision périphérique ou la vision centrale sera impactée en premier.

Rétractation du vitré et déchirure de la rétine

Certaines maladies, comme la myopie, ou tout simplement le vieillissement des cellules de l’humeur vitrée, provoquent une rétractation du vitré.
En se rétractant, le vitré entraine quelques cellules de la rétine. Celle-ci se déchire alors. Le liquide du vitré s’écoule lentement derrière la rétine, provoquant son décollement.

Premiers signes et symptômes du décollement de la rétine

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le décollement de la rétine est indolore : cela ne fait pas mal.
Par contre, différents signaux doivent vous alerter :

  • vision ondulante et aqueuse, comme si on ouvrait les yeux dans l’eau
  • flashes lumineux
  • mouches volantes, points noirs
  • voile noir ou corps flottant
  • vision centrale floue
  • baisse rapide de l’acuité visuelle

Si vous avez plusieurs de ces symptômes, contactez un ophtalmologue en urgence, pour qu’il vérifie votre rétine. Si vous êtes myope, vous êtes une personne à risque, ne tardez pas.

Le diagnostic du décollement de la rétine

La réussite de l’intervention chirurgicale réside dans la précocité du diagnostic. Plus vite vous serez pris en charge, plus votre vue a des chances d’être épargnée.

L’ophtalmologue procédera à l’examen du fond d’œil. Après dilatation de la pupille, il utilise un verre de contact à trois miroirs pour observer l’importance de la déchirure et savoir quelle zone de la rétine est atteinte.

Les causes du décollement de la rétine

Différentes causes peuvent entraîner un décollement de la rétine.

  • Un traumatisme important : un choc fort au niveau de l’œil peut causer le décollement de la rétine, immédiatement ou dans les jours qui suivent. Exemple : un accident, les sports de combat ou un enfant battu. En cas de perforation du globe, les risques sont accrus.
  • La myopie : la myopie a tendance à rendre plus liquide le corps vitré, ce qui augmente le risque de décollement de la rétine. Plus la myopie est forte, plus le risque est élevé. La myopie étant héréditaire, le décollement de la rétine l’est aussi, par ce biais.
  • L’opération de la cataracte : une personne opérée de la cataracte présente des risques de décollement de la rétine, encore plus si elle est myope.
  • L’âge : l’humeur vitrée est une substance visqueuse qui se liquéfie avec le vieillissement. Cela entraîne souvent une rétractation du vitré et donc un décollement de la rétine.
  • Certains cancers : un mélanome malin (cancer de la peau) ou une métastase du cancer du sein peut se loger sur la choroïde. Cela entraîne un décollement de la rétine, mais qui est plus facile à traiter, car encore “soudé” à la tumeur.
  • Une rétinopathie diabétique avancée : à terme, la rétinopathie diabétique cause un décollement de la rétine et la cécité.

Le saviez-vous ?

La récupération de la vision n’est pas visible immédiatement après l’intervention. Il faudra patienter plusieurs mois avant de connaître l’acuité finale du patient.

Le décollement de la rétine en quelques chiffres

Le décollement de la rétine touche principalement les personnes de 45 à 60 ans (source).
Un ophtalmologue en cabinet reçoit en moyenne 1 à 2 cas par an (source).
3 % des personnes opérées de la cataracte présentent un décollement de la rétine dans les 10 ans.
Durant l’intervention, le chirurgien réalise des incisions d’1 millimètre (source)

Comment traiter le décollement de la rétine

Si on attend trop longtemps, les cellules photoréceptrices de la rétine dégénèrent. L’opération a donc lieu dans les jours qui suivent le diagnostic.

L’intervention au laser

Lorsque la rétine n’est que déchirée (pas encore décollée), une intervention au laser est programmée. Le laser “brûle” les cellules de la rétine avec celle de la choroïde, créant une cicatrice adhésive par photo-coagulation.

Cette intervention est peu douloureuse. Elle dure une vingtaine de minutes, sous anesthésie locale et sédation.

La chirurgie

Si la rétine est décollée, l’opération est plus complexe. Le protocole commence par une période pré-opératoire. Le patient reste alité et le chirurgien vérifie toutes les micro-déchirures de la rétine.

L’opération consiste à rapprocher la rétine de la choroïde pour les faire adhérer de nouveau. Des techniques, utilisant des éponges de silicone ou une bulle de gaz expansif, aident à remettre en contact la rétine et la sclère située à l’extérieur de la choroïde (voir schéma). La cicatrisation des déchirures se fait généralement par cryothérapie (froid par azote liquide), sur le même principe que le laser.
Suite à l’opération, le patient doit rester au calme durant la cicatrisation qui dure 3 semaines.

Les résultats, quant à eux, ne seront réellement évalués que 6 mois après environ. Ils sont notamment liés à la qualité de la rétine avant décollement.

Vivre avec un décollement de la rétine invalidant

Durant la cicatrisation et selon les résultats obtenus, la personne ayant subi un décollement de la rétine aura besoin d’aide pour soutenir sa vision résiduelle.

En cas de malvoyance

Comme le décollement et la malvoyance induite peuvent arriver à tout âge, l’équipement spécialisé sera adapté à l’activité du patient.

Ceux qui utilisent l’ordinateur apprécient les logiciels d’agrandissement. Plus performant que les logiciels gratuits ou que le zoom intégré du PC, l’utilisateur retrouve une bonne ergonomie pour effectuer ses recherches, son travail ou traiter l’administratif.

Ceux qui aiment lire ou bricoler, retrouvent l’accès à leurs passe-temps favoris avec un télé-agrandisseur. Cet outil filme vos mains ou votre livre et projette l’image sur un écran, en grand, en haute définition.
Des installations similaires, avec un équipement vidéo, permet de reconnaître les personnes sonnant à votre porte.

Pour le quotidien, la loupe électronique aide à lire les prix, les dates de péremption ou quelques lignes d’un magazine en salle d’attente.

En complément, toute une gamme d’appareils a été revisité pour les personnes mal-voyantes : montre, horloge, téléphone…

En cas de cécité

La technologie, là encore, allège le poids du handicap et redonne accès à certaines activités. Par exemple, la lecture redevient possible avec les logiciels de lecture audio ou les livres enregistrés.
Bien entendu, un accompagnement reste indispensable pour apprendre à vivre avec son handicap.

En bref

Le décollement de la rétine est une pathologie de la vue grave et relevant de l’urgence relative. Heureusement, elle reste rare et peut être traitée par une intervention chirurgicale ou au laser.
Elle concerne les personnes de tout âge en cas de traumatisme.
Il faut également garder à l’esprit que les myopes, les personnes âgées ou opérées de la cataracte sont des sujets à risque. Un suivi ophtalmologique est indispensable.
La réussite opératoire n’est malheureusement pas garantie ; une mal-voyance plus ou moins sévère peut subsister.